Cink nuances de Luberon

Avant de prendre le chemin du Mas de Cink, veuillez veiller à ôter le vilain accent malheureusement planté dans le giron du Lubéron par les ignorants. Ici, l’accent n’est ni grave, ni aigu. Ici l’accent chante.

Ici la pierre brûle, la lumière frappe et le temps est lent. C’est là l’esthétique de la région à laquelle Chagall, de Staël, Pablo Picasso et Vincent Van Gogh, entre autre brillants artistes, ont succombé. De même que les amoureux d’une dolce vita à la provençale.

Le thym, aux côtés du romarin et de la sarriette, sont des herbes incontournables de la cuisine du Luberon
Le thym, aux côtés du romarin et de la sarriette, sont des herbes incontournables de la cuisine du Luberon

Éloge de la lenteur

S’initier à l’art de vivre de la région commence par une flânerie dans les villages du Luberon. Ils comptent parmi les plus beaux de France. Perchés sur les éperons rocheux, ils veillent en sentinelles immuables à la bonne succession des jours et des saisons.

Celles-ci sont dures, s’écrient de concert Roussillon, Gordes, Ménèrbes et Bonnieux, car les hivers sont froids, les été ensoleillés et le mistral gagnant. Cela n’enlève en rien à la douceur de vivre, rétorquent les hameaux, petits groupements de maisons, typique du Luberon, de même que les grandes et bourgeoises bastides et les modestes bories en pierres sèches.

Vue sur le village perché de Roussillon, situé à 5min du Mas de Cink
Vue sur le village perché de Roussillon, situé à 5min du Mas de Cink

Plaisirs de table

Consommer l’art de vie à la provençale se poursuit autour de la table, garnies des produits des riches terroirs d’un véritable pays de Cocagne. Ses paysages changent au gré des floraisons des amandiers, des cerisiers, des lavandes, des melons et des vignes.

Bories et cabanons en pierres rythment les paysages du Luberon
Bories et cabanons en pierres rythment les paysages du Luberon

Sa cuisine de caractère, elle, a su tirer profit des ressources de la région. produits de la région. Ah, la sarriette, le thym, la sauge et la marjolaine… A tel point que fin palais et chefs étoilés en sont tombés amoureux.

Chemin faisant …

S’imprégner de l’art de vie provençal s’achève sur les routes et les sentiers, enfin, qui sillonnent le parc naturel régional du Luberon. A pied, en vélo ou en voiture, tous les moyens sont bons pour découvrir la quiétude de l’Abbaye de Sénanque, la torpeur des pinèdes, le sang des carrières d’ocre …

« La Provence dissimule ses mystères derrière leur évidence »

Jean Giono

Et mille autres mystères transparents aux yeux des impatients. Jean Giono, le premier, notait que « la Provence dissimule ses mystères derrière leur évidence ». Pour pouvoir mieux les pénétrer, ne vaut-il pas mieux laisser son impatience de côté ? Le Mas de Cink est là pour vous y aider.